All posts by Richard Delisle

NÉGOCIATIONS DU SECTEUR PUBLIC: LE FRONT COMMUN S’ÉLARGIT AVEC L’ADHÉSION DE L’APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce, le Front commun est fier d’annoncer que l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) joint ses rangs aux côtés de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ). Le Front commun représente maintenant plus de 420 000 travailleuses et travailleurs pour négocier d’une seule voix avec le prochain gouvernement.

« L’arrivée de l’APTS au sein du Front commun démontre la vigueur des liens de solidarité qui unissent nos organisations ainsi que notre détermination à obtenir de meilleures conditions salariales et de travail afin d’améliorer le niveau de vie de nos membres et d’assurer à la population québécoise des services publics accessibles et de qualité », annonce Robert Comeau, président de l’APTS.

« Nous sommes fiers de l’adhésion des travailleuses et travailleurs de l’APTS au Front commun. Pour nos organisations, cette nouvelle ronde de négociations sera la première occasion pour le prochain gouvernement du Québec de donner un nouveau souffle à tous nos réseaux publics, gravement mis sous pression par la pénurie de main-d’œuvre et par la pandémie. Des salaires largement bonifiés ainsi que de meilleures conditions de travail et de pratique seront des éléments clés pour attirer la relève et retenir l’expertise des personnes salariées », poursuivent les chefs syndicaux, François Enault, premier vice-président de la CSN et responsable de la négociation du secteur public et parapublic, Éric Gingras, président de la CSQ et Daniel Boyer, président de la FTQ.

Le Front commun dévoilera ses revendications pour relever ces défis au moment de les déposer au Conseil du trésor cet automne. Rappelons que les conventions collectives viendront à échéance le 31 mars 2023.

À propos du Front commun

Ensemble, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS représentent plus de 420 000 travailleuses et travailleurs de l’État québécois dans les secteurs publics, en éducation, en santé et dans les services sociaux ainsi qu’en enseignement supérieur.

LE SCFP SALUE LA STRATÉGIE VISANT À VALORISER LE PERSONNEL SCOLAIRE MAIS SOULIGNE D’AUTRES ENJEUX

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente environ 7500 travailleuses et travailleurs du soutien scolaire à travers le Québec, salue le dévoilement hier par le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge de la Stratégie visant à valoriser le personnel scolaire. Pour le SCFP, cette stratégie reconnaît enfin qu’au-delà de l’enseignement, il y a dans les écoles une multitude de métiers essentiels qui doivent être appréciés et appuyés. Les seize actions annoncées sont prometteuses en ce qu’elles prennent en compte les besoins de tout le personnel, dans la globalité des activités des écoles.

Le SCFP ajoute toutefois que malgré ce développement positif, d’autres interventions gouvernementales seront requises pour stabiliser le personnel et les services aux élèves en contexte de pénurie de main-d’œuvre et de pandémie qui s’étire.

«La prochaine négociation du secteur public sera évidemment cruciale pour améliorer la qualité de l’enseignement et des services scolaires. Mais à plus court terme, nous voulons aujourd’hui souligner une situation qui perdure voire s’aggrave: les incidents de violence, verbale mais aussi physique, dans les écoles. Depuis quelques années, la fréquence et la gravité de ces incidents sont anormalement élevées. Il se passe quelque chose, et la tendance nous inquiète», de commenter Richard Delisle, vice-président du SCFP-Québec responsable du secteur de l’éducation.

«Plusieurs rapports d’incidents sont remplis par nos membres et le problème fait l’objet de travaux en relations de travail dans les centres de services scolaires. Mais les résultats se font attendre, probablement parce que les causes sont profondes. C’est pourquoi aujourd’hui, nous lançons le message qu’il faut contrer ce climat de violence par des actions d’envergure pour que nos écoles soient des lieux de confiance, de sécurité, d’inclusion, d’appartenance et de paix», de conclure Richard Delisle.

Sylvain Pitre reçoit le prix Dorothy Sauras au Colloque santé et sécurité au travail 

 

Ce jeudi matin, à Trois-Rivières, s’ouvrait le colloque biennal en santé et sécurité du travail (SST) du SCFP-Québec sous le thème Ensemble face aux changements. La rencontre a débuté avec la remise du prix Dorothy Sauras en reconnaissance du travail exceptionnel d’une ou d’un membre qui s’est démarqué par son implication. Cette année, le prix a été présenté à Sylvain Pitre du secteur du soutien scolaire. Comptant plus de 20 ans d’engagement syndical et 15 ans au comité SST, celui-ci a été chaudement salué.

« Sylvain n’hésite pas de frapper à toutes les portes pour avoir des réponses pour les membres. Il prend le temps d’écouter, d’analyser et d’échanger sur toutes les situations. Il va vers les gens pour les sensibiliser aux facteurs de risque de maladie ou d’accidents professionnels. Il milite avec acharnement pour la prévention plutôt que d’agir simplement pour la réparation », ont expliqué les membres de la section locale 3280 qui ont soumis sa candidature pour ce prix. « Sylvain s’investit à 100 % dans son rôle et nous lui en sommes reconnaissants. »

 

LA SEMAINE QUÉBÉCOISE DE LA GARDE SCOLAIRE

Tous ensemble, soulignons l’apport considérable du personnel technicien et éducateur de la garde scolaire en milieux scolaires.

Le personnel de la garde scolaire, un maillon essentiel. 

Depuis toujours, le personnel de la garde scolaire est très sollicité et encore plus depuis le début de la pandémie, ayant répondu chaque jour présent pour accueillir les enfants à toutes les vagues successives de confinement. Face à l’incertitude, vous avez démontré votre résilience, votre courage et votre abnégation pour répondre aux besoins des élèves et de leurs parents.  Vous êtes un maillon essentiel!

Aux côtés des intervenants scolaires, vous avez prêté main forte sans hésitation.  Votre contribution a permis de créer un milieu sain, sécuritaire, accueillant, propice à l’atteinte du plein potentiel des élèves.  Cette grande collaboration en période pandémique a démontré encore une fois que c’est ensemble, avec tous les intervenants scolaires, qu’on peut faire une vraie différence pour la réussite  des élèves.

Comme dans toute chaîne, chaque maillon est essentiel et vous méritez que l’on reconnaisse pleinement votre apport. C’est en s’unissant et en s’appuyant mutuellement que les maillons d’une chaîne révèlent toute leur force.