RÉFORME DE LA TAXATION SCOLAIRE : LE SCFP MET EN GARDE LA CAQ CONTRE DE NOUVELLES MESURES D’AUSTÉRITÉ

5 février 2019 – Dans le cadre des consultations sur le projet de loi no 3, Loi visant l’instauration d’un taux unique de taxation scolaire, et en cette première journée de reprise des activités à l’Assemblée nationale, le SCFP met le gouvernement en garde de ne pas faire tomber de nouveau les citoyens québécois dans le piège de l’austérité.

« L’austérité budgétaire inutile a duré trop longtemps et le SCFP-Québec souhaite que cela change avec le gouvernement. Que les coupes de 900 millions de dollars aux commissions scolaires soient immédiatement compensées par des mesures budgétaires inscrites explicitement dans le projet de loi no 3 et qu’un mécanisme d’indexation soit créé afin de donner des revenus stables et prévisibles à nos établissements scolaires », de déclarer le président du Conseil provincial du soutien scolaire du SCFP, Michel Blanchette.

Les enfants québécois ont le droit de recevoir un enseignement de qualité et de bénéficier des meilleurs services de soutien possibles, et cela passe par un financement adéquat, stable et prévisible des commissions scolaires et de leurs écoles.

Le SCFP souhaite qu’une réflexion plus large soit entamée et qu’une commission soit instituée pour examiner le financement des commissions scolaires et que des solutions pérennes soient trouvées de manière consensuelle avec tous les acteurs concernés, incluant les personnes salariées et les syndicats les représentant.

« Il s’agit d’une promesse électorale beaucoup trop coûteuse. Le gouvernement s’appauvrit lui-même. On ne fait pas de l’éducation une priorité nationale en réduisant les ressources disponibles pour le réseau », Guillaume Bégin, vice-président du secteur Éducation.

Source: SCFP-Québec https://scfp.qc.ca/reforme-de-la-taxation-scolaire-le-scfp-met-en-garde-la-caq-contre-de-nouvelles-mesures-dausterite